Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 13:49

Mon avis  sur l’un des textes officiels prononcés lors de la conférence mondiale des familles tenue à Mexico en 2009 et ce pourquoi je n'aime plus le mariage.

Marié à l'église depuis 35 ans et père de 4 enfants, je ne partage plus l’idée que le mariage est un bienfait et contribue au bonheur de l’être humain. Pour moi, je pense que c’est plutôt le contraire : le mariage fixe un cadre de vie et vous entraîne vers une foultitude de contraintes, toutes plus ou moins très frustrantes ou brisantes pour la liberté.  Aujourd’hui, fort heureusement, mes filles ont pris leur indépendance vis-à-vis de la vie familiale et vivent : soit en mère célibataire soit en union de fait.

Personnellement je ne reconnais plus le mariage depuis deux ans maintenant et regrette même le mien car c'est un grave obstacle à la liberté de l'homme (aux droits de l'homme même). J’ai même décidé de le renier, de ne pas le reconnaître ou de l’ignorer tout simplement. Le mariage, artifice des humains,  n'apporte pas le bonheur -comme on voudrait le leur faire croire - mais ne fait qu'assujettir les hommes aux femmes, surtout depuis qu'on a mis l’accent sur l'égalité et la parité dans le couple et la famille, de par les nouvelles lois, et affaibli de facto le rôle du chef (le père). Je ne saurais conseiller à personne du sexe masculin de se marier, de s'aliéner à une femme !

Comment Dieu qui a crée l'homme (d'après la bible, à son image) a-t'il pu l'abaisser au rang des animaux pour se reproduire ? Que je sache, l'homme, de par son esprit, se situe à un niveau supérieur aux animaux ou aux plantes, alors pourquoi lui avoir assigné un mode semblable de reproduction, aussi indécent et bestial ? Devoir pénétrer le corps de l'autre! Désolé, bien que croyant, je n'aime pas le concept. Je le trouve indigne de la place de l'homme et en décalage par rapport à sa mission terrestre. Je trouve que c'est un raté de la création, sur ce plan.

Si l’homme et la femme n’étaient tous deux poussés par leur instinct ou par ce désir de plaisir mutuel, jamais ils ne s’adonneraient à un tel acte sexuel qui les conduit, pour s'accoupler et procréer à devoir utiliser leurs organes naturels de déjection (ou orifices) de ce produit de leur corps qui est leur urine ! Non, cela les dégoûterait beaucoup. Sans que le créateur nous eût mis cet « incentive » qui s’appelle le plaisir pour se résoudre à la pénétration "dite d’amour" par l’endroit même qui permet des rejets non dignes, vraiment il faut que l’attrait du plaisir et l’envie de donner la vie soit plus fort que le dégoût normal ou l’image indigne que cela peut susciter en nous si l’on se met vraiment à y réfléchir un peu plus sérieusement.

D’ailleurs, si l'on examine attentivement cet acte sexuel reproducteur et charnel, quelle différence entre celui accompli par deux acteurs d'un film quel qu'il soit, y compris pornographique (comme vu  au cinéma ou sur internet de nos jours), et celui "dit plus noble" et accompli des milliers de fois dans sa vie par un couple légalement marié ? Légitime ou illégitime, l'acte qui fonde le mariage est physiquement identique.

Voilà pourquoi, pour moi, en mon fort intérieur, il ne saurait constituer un sacrement. Je n'en reconnais que 6 dans l'église : les 6 autres (le mariage ne peut en être un car il a été ajouté au dogme - depuis le concile de Latran - pour essayer de règlementer la vie des couples et des familles. Dieu n'exige des hommes que l'amour  - et non le mariage (produit des hommes). D'ailleurs la vérité est dans la bible : aux cieux, il n'y aura plus ni maris ni femmes alors pourquoi y accorder tant d'importance sur la terre (le mariage est périssable et ne peut être transcendé dans l'éternité, et l'église le sait). Avec bientôt 3 divorces pour 4 mariages, dans nos pays d'occident, il n'y aura plus beaucoup de couples modèles dans l'avenir - de ceux qui durent pour la vie : vœu pieu ou simple utopie, si bien que l'indissolubilité ne veut plus rien dire du tout puisque ce sont les hommes qui ont crée le mariage et donc qui peuvent le dissoudre aujourd'hui. Cela appartient à leur liberté (ne jamais oublier que Dieu a souhaité que les hommes soient libres).

Ce n'est pas à l'église ni à l'état de décider de comment deux personnes veulent vivre et s'unir ; c'est une affaire strictement personnelle.

Pour cette raison (reconquérir ma liberté) je souhaite aujourd'hui quitter mon épouse pour ne plus vivre avec une femme (plus de femme dans ma vie, c'est simple!), car vivre avec une femme est trop usant et lassant avec le temps. La guerre des sexes est toujours bien présente, plus que jamais dans notre nouveau siècle.

 

Je ne compte d'ailleurs plus jamais participer à un mariage de ma vie, pas même assister à celui de mes filles au cas où elles décideraient, sur le tard, de se résoudre au mariage. Je ne veux plus désormais jamais entendre parler de mariage de ma vie.

DEMOCRATE

Partager cet article

Repost 0
Published by Démocrate - dans famille
commenter cet article

commentaires