Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 00:25

Heureusement que dans notre société occidentale le divorce est un droit, un acquis social. Que de couples seraient malheureux ou croupiraient encore dans l’ennui sans cette échappatoire au mariage.

Certes le mariage continue d’être présenté comme un contrat à vie au moment de sa signature d’engagement, mais chacun est soulagé de pouvoir penser au fond de lui que si, par malheur, çà ne devait pas marcher, au moins il pourra en sortir, divorcer.

Mon seul regret est qu’il faille encore de nos jours en passer par un tribunal, être jugé par un juge, pour se défaire de ce type de contrat, ce qui  apparente la rupture à une sorte de délit alors que les protagonistes ne font rien de criminel en divorçant.

Le divorce devrait être libre et gratuit pour tous les citoyens, du moins ne pas coûter plus cher que le plus économique des mariages.

Deux personnes qui scellent une alliance peuvent très bien la vivre mal ensemble au bout d’un temps donné et se montrer désireuses de l’annuler ensuite, d’un commun accord : où est le mal ? Chacun est libre de se marier ; chacun doit pouvoir aussi être libre de se séparer. Je m’appuie, pour défendre ce concept, sur ce grand et vertueux principe de démocratie qui fonde et anime nos nations d’occident, pour lequel on s’est tant battu, et qui doit également s’appliquer à l’union de deux individus, mâle et femelle. Reconnaître ce principe et le respecter est primordial et juste. Permettre à ceux qui ne s’aiment plus de se quitter en toute sérénité au nom du droit au bonheur est essentiel et doit être défendu par toute la société.

Deux corps qui s’unissent ne forment jamais complètement une seule chair (c’est une métaphore de l’esprit !) puisque dans cette paire d’humains, chacun conserve toute son identité ! Pourquoi vouloir trouver l’unité dans la paire au point de la confondre en une seule entité : le couple ?

Le couple fait recette, le couple est magie un temps, mais le couple est formé de deux….. Or « deux », çà n’a jamais pu égaler « un », mathématiquement parlant ! Ce « deux » peut être symboliquement représenté en « un », mais cela reste toujours l’addition de deux unités, et, comme pour deux atomes distincts, il peut y avoir tantôt fusion, tantôt fission.

On idéalise trop la notion de couple, tant de nos jours les individus ont appris à penser par eux-mêmes et pour eux-mêmes. L’équilibre d’attache du couple est si fragile de nos jours ; ne tient plus qu’à un fil : le fil de la vie !

Comment alors tenir accroché à un fil toute une vie quand sa longévité ne cesse d’augmenter ? Si vous détenez la réponse, vous solutionnerez la crise actuelle de la conjugalité, mais pour l’instant, seul le divorce résout la question et apporte le salut.

Le divorce est donc un bienfait utile à notre civilisation occidentale.

DEMOCRATE

Partager cet article

Repost 0
Published by Démocrate - dans famille
commenter cet article

commentaires