Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 02:01

Pour moi, le plus grand défaut d’un contrat de mariage au 21ème siècle est celui de n’être plus adapté à la réalité contemporaine de la société et des mœurs.


En effet, le contrat ne comporte aucune clause de droit de résiliation pour les parties contractantes et ne fait que mentionner des obligations et devoirs pour les époux. De ce fait, toujours à notre époque, on ne peut en sortir que par un divorce. C’est absurde car tout type de contrat doit pouvoir se défaire sur le fond. La forme, bien sûr, doit être traitée par voie de justice mais seulement sur l’aspect conséquences et accords.


Le gros problème actuel du contrat de mariage est qu’il continue d’être conçu sur la base d’un contrat à vie alors que la durée de vie s’est considérablement allongée et que les relations conjugales évoluent avec le temps dans des proportions encore jamais vues. Il est donc devenu très hasardeux de dicter des obligations dont on ne sait comment elles seront vécues ou perçues après de nombreuses années d’application.


Pourquoi encombrer les tribunaux et faire relever du pénal la question des relations internes à la famille ? La famille a changé depuis un siècle, certaines sont maintenant monoparentales, d’autres recomposées.


La possibilité de résilier un contrat de mariage doit être inscrite dans le droit de tout état. Ce serait une grande avancée, car persévérer à ne voir que le divorce en recours, c’est ne pas suivre l’évolution de l’homme (et maintenant de la femme aussi). Plus de souplesse et de liberté, d’adaptation de nos lois et de notre droit constitueraient un réel progrès.


De toute façon, aucune législation, aucune volonté extérieure, ne pourra empêcher des couples de se quitter lorsqu’ils éprouveront en eux-mêmes la force de ce désir. Si non, le maintien du lien conjugal serait un facteur de risque de violence familiale.


Faciliter la résiliation simple alors que s’engager dans une procédure de divorce est ce qui bloque beaucoup de couples pour des questions financières. Cela les maintien au contraire dans un état de dépendance et de lutte interne qui leur rend la vie quotidienne plus pénible.


DEMOCRATE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Démocrate - dans famille
commenter cet article

commentaires