Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 20:01

Madame ou Monsieur le Juge aux affaires familiales,

 

Je m’adresse à vous par l’intermédiaire de notre avocat pour une demande officielle de divorce.

 

En effet, beaucoup trop de choses perturbent notre vie au quotidien et je me rends compte qu’en vieillissant la vie en couple est bien plus pénible qu’avantageuse.

 

L’homme n’étant pas fait pour vivre à deux, dès lors qu’il ne peut plus être le seul maître chez lui, tout devient source de conflit. L’exemple le plus évident est la télévision. Moi je n’en veux pas mais les autres membres de ma famille, ne peuvent hélas s’en passer. Cela donne lieu à des disputes violentes. La seule solution pour calmer les esprits est de prononcer le divorce, ainsi chacun sera libre de faire comme il lui plaira chez soi. Cette source de conflit aura alors  été réglée.

 

Je me rends compte que nous sommes avant tout des individus avec des pensées et des

modes de vie très personnels et intimes, et que la notion de foyer est un concept très perturbant car il est synonyme de trop de contraintes. Notre système de société met trop l’accent sur le couple, qui est en fait synonyme de tous les maux dont souffrent les humains aujourd’hui. L’homme est fait, certes, pour vivre en société, en ville ou au travail, mais chez lui, il doit pouvoir se reposer et goûter à la solitude parfaite, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit. Il doit pouvoir trouver la paix au foyer.

 

Depuis que l’égalité homme-femme est reconnue et que le principe de parité absolue s’applique au mariage, d’après le code civil, rien ne va plus dans les ménages !  Gérer son foyer, pour le mari, implique une gymnastique intellectuelle très éprouvante surtout lorsque l’on n’accepte pas l’application de ce principe au sein de l’institution du mariage, comme c’est mon cas personnel.

 

Le mariage pour moi est donc devenu obsolète et le besoin d’en être libéré devient une impérieuse nécessité à laquelle je me trouve également contraint. Je vous demande donc que soient étudiées les modalités d’un divorce à l’amiable permettant à chacun des partenaires de jouir de sa pleine autorité et de son entière liberté, pour le meilleur, cette fois.

 

Je prendrai donc rendez-vous très prochainement avec vous en présence de notre avocat pour étudier la meilleure formule afin de mettre un terme à ce statut marital insalubre, sans toutefois vouloir causer du tort à quiconque de mes proches.

 

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame ou Monsieur le juge des affaires familiales, l’expression de ma considération très distinguée.

 

DEMOCRATE

Partager cet article

Repost 0
Published by Démocrate - dans famille
commenter cet article

commentaires