Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 19:25

 

Conçue à partir de la côte d’Adam, la Femme est un être de deuxième rang. Même si elle est à l’image de l’homme et doit être considérée par lui comme son égale, il n’en reste pas moins vrai qu’elle se situe au deuxième rang dans l’ordre de la création, l’homme restant son aîné en quelque sorte.

Dès lors, partant de cet état de fait, toute la perversité qui s’exerce aujourd’hui dans nos sociétés modernes, dans le vouloir absolu de modifier le droit des femmes afin qu’il soit identique à celui des hommes, constitue la cause profonde de maux nouveaux qui peu à peu les déstabilisent. Cela soulève des obstacles au développement harmonieux  et humain lorsque les femmes veulent se mettre à la place des hommes, lorsqu’elles veulent l’égalité  absolue voire prendre le pouvoir ou dominer à leur tour, au lieu de rester dans un rôle d’égale dans le strict respect de la complémentarité.

Hommes et Femmes égaux et complémentaires : OUI, dix fois OUI ! Hommes et Femmes égaux et concurrents ou aux rôles interchangeables : NON, trois fois NON !

Ou bien Adam et Eve n’ont pas existé, sont une légende de la Bible, et les deux sexes sont apparus simultanément comme le fruit du hasard ou de l’évolution, auquel cas je veux bien revoir mon raisonnement idéologique, ou bien ce fut tel que dans le récit de la Genèse, tout au début de l’humanité, et qu’on le veuille ou non Eve arrive bel et bien après Adam sur terre. Adam prime donc.

A vous de juger en votre âme et conscience si tel est votre ressenti, comme je vous exprime ici la chose, mais vous les hommes, ne vous laissez surtout pas abuser, ni usurper votre droit d’antériorité, de primauté qui justifie la raison d’un privilège issu de l’origine même de la création : un privilège de droit divin. Permettez aux femmes d’obtenir des droits égaux, mais jamais supérieurs, et surtout limitez ces droits à l’impératif de complémentarité et non à celui d’une égalité de principe pouvant s’appliquer à tout. Car en agissant ainsi, contre la nature humaine, vous détruirez les fondements de la société humaine. C’est ce que l’on commence à observer dans le monde occidental. Le père s’efface ou disparait peu à peu dans les foyers : le modèle d’égalité que nous avons choisi fait fausse route et nous conduit tout droit vers des conflits de genre sans précédent jusqu’à nos jours.

Vous les hommes, réagissez avant qu’il ne soit trop tard.

Egalité dans la complémentarité uniquement, c’est la voie de la sagesse si nous voulons tous nous entendre : hommes,  femmes et enfants, chacun à la place qui est la sienne dans une société enfin apaisée, progressiste, dynamique et démocratique.

DEMOCRATE

Partager cet article

Repost 0
Published by Démocrate - dans famille
commenter cet article

commentaires