Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 19:11

 

Qu’est-ce qu’une femme qui  travaille en faisant passer sa profession avant son mari et sa famille, ne voulant absolument pas sacrifier sa carrière professionnelle, peut  bien apporter sur le plan conjugal ?

 

L’homme  célibataire doit déjà assumer ses taches domestiques  mais si  se marier, pour lui, c’est aussi assumer pour moitié le travail domestique et en faire davantage dès le premier enfant du foyer, alors il n’a aucun intérêt à épouser ce type de femme (mieux vaut les laisser se débrouiller seules à trouver le pigeon  féminisé) et passer sa route !

 

L’homme n’a jamais été « pensé »  par son créateur pour être la femme et, si la société voudrait aujourd’hui inculquer cet esprit là aux jeunes hommes encore pubères, je dis qu’ils doivent ne pas se laisser prendre au piège qui lentement se referme sur eux et veut les enfermer dans de nouveaux schémas à gouvernance matriarcale sous le prétexte que le patriarcat ne convient plus à notre temps ou plutôt aux occidentaux.


Je suis né dans ce pays, d’ancêtres nés dans ce pays depuis  x générations, je suis père de 4 enfants et pourtant je ne saurais me plier à cette nouvelle donne qu’on cherche à développer  sous couvert d’égalité des sexes ou de parité conjugale. Pour moi, cela ne peut s’ériger en principe et chaque couple doit s’adapter au modus vivendi qui lui convient, tout en respectant son conjoint. La femme ne pourra forcer l’homme à changer contre son gré. Si le papa ne souhaite pas langer ses bébés, ce n’est pas son rôle, s’il ne souhaite pas prendre un congé de paternité, on ne peut l’y obliger ! Si cela devait m’arriver, j’en profiterai pour aller faire du vélo  ou aller à la pêche !

 

Je dis simplement aux hommes de ne pas se laisser berner par les féministes de tous poils qui ne rêvent que de prendre leur place au travail comme à la maison. Chaque sexe a des compétences qu’il assume mieux que l’autre parce que l’instinct maternel existe depuis la nuit des temps et que le pater familias responsable devrait toujours rester  le protecteur, coordinateur et décideur principal au sein de son ménage. Je n’apprécie pas particulièrement  les termes de coparentalité, codécision et  parité absolue car deux têtes décisionnelles à la tête d’un même foyer, çà marche de moins en moins, la preuve nous en est donnée par la courbe exponentielle des divorces et familles monoparentales aujourd’hui.

 

Alors, avant  de s’engager dans un mariage où sa partenaire réclamerait une entente préalable de ce type, je dis à tout homme qui veut le rester de mettre les points sur les « i » au départ, de réfléchir à 7 fois avant de signer le contrat car la société nous aveugle à ce sujet, trop acquise à la cause des femmes pour qui la profession passe avant la famille ! Attention messieurs : nous vivons dans un monde libre et démocratique et vous n’êtes pas obligés de céder à ces injonctions déviantes, phénomène de mode,  mais qui vont vous féminiser et, au bout du compte, ne seront en rien avantageux pour vous, mais signifieront plus de contraintes dans le mariage, comme si amour, fidélité et solidarité ne sauraient suffire.


La démocratie c’est aussi le choix de ne point adhérer à l’air du temps et aux exigences nouvelles des femmes. A bon entendeur, salut, comme on dit. Une fois engagé, vous n’aurez plus qu’à assumer et souffrir de cette nouvelle donne sociétale hommes-femmes.

 

DEMOCRATE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Démocrate - dans famille
commenter cet article

commentaires